créer


créer

créer [ kree ] v. tr. <conjug. : 1>
• mil. XIIe; crier 1120; lat. creare
1Relig. Donner l'être, l'existence, la vie à; tirer du néant. 1. faire, former. Dieu créa le ciel et la terre.
2Faire, réaliser (qqch. qui n'existait pas encore). composer, concevoir, élaborer, imaginer, inventer, produire. Créer une théorie, un style. Créer une chanson. Romancier qui crée des personnages. Créer des formes, des objets. « On ne triomphe du temps qu'en créant des choses immortelles » (Chateaubriand). Pronom. « La situation doit se créer peu à peu » (Romains). Loc. prov. Rien ne se crée, rien ne se perd. Absolt L'artiste, le poète créent. La joie de créer. « Créer, aussi, c'est donner une forme à son destin » (Camus).
Créer une entreprise. constituer, établir, fonder, instituer, monter, organiser. Créer une ville ( bâtir, construire, édifier, élever) , un empire. Cette industrie a créé de nombreux emplois. Créer un poste. Nommer à un nouvel emploi. Créer un juge assesseur. (1776 ) Créer un rôle, une œuvre musicale, en être le premier interprète. Créer un spectacle, l'organiser, le mettre en scène. Créer l'événement.
3Être la cause de. 1. causer, engendrer, occasionner, produire, provoquer, susciter. Le capitalisme « ne se conforme pas aux besoins : il les a presque tous créés » (Chardonne). Cela va créer un précédent. Mes enfants me créent du souci. donner. Loc. La fonction crée l'organe.
♢ SE CRÉER (qqch.) :susciter pour soi-même. Elle s'est créé tout un univers. « On rêve, [...] on se crée sa chimère » (Laclos). Se créer une clientèle. se constituer, se faire.
4Comm. Fabriquer ou mettre en vente (un produit nouveau). Créer un modèle de haute couture. La maison X... a créé et lancé ce produit.
Par ext. (Personnes) Elle a été créée de toutes pièces par la pub, les médias. fabriquer.
⊗ CONTR. Abolir, abroger, anéantir, annihiler, détruire.

créer verbe transitif (latin creare) Faire que quelque chose, un être existe, spécialement en parlant de Dieu : Créer le monde. Réaliser ou concevoir quelque chose : Créer un mot nouveau. Créer un personnage de bande dessinée. Fonder, établir quelque chose, être à l'origine de son existence : Créer une association sportive. Créer des emplois. Faire naître, engendrer un sentiment, un état : Elle sait créer le bonheur autour d'elle. Être la cause de quelque chose de pénible, le provoquer, le susciter ; engendrer : Il ne nous crée que des ennuis. Réaliser des œuvres originales qui portent la marque de ses sentiments, de sa pensée, de sa personnalité : Il se sentait incapable de créer. Être le premier à interpréter une chanson, un rôle, etc. Faire représenter un spectacle pour la première fois. ● créer (citations) verbe transitif (latin creare) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 En toute œuvre d'art, la pensée sort de l'œuvre, et jamais une œuvre ne sort d'une pensée. La Visite au musicien, les Arts et les Dieux Gallimard Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 Un artiste original ne peut pas copier. Il n'a donc qu'à copier pour être original. Le Rappel à l'ordre Stock Jean Genet Paris 1910-Paris 1986 Créer n'est pas un jeu quelque peu frivole. Le créateur s'est engagé dans une aventure effrayante qui est d'assumer soi-même jusqu'au bout les périls risqués par ses créatures. Journal du voleur Gallimard Alphonse de Prât de Lamartine Mâcon 1790-Paris 1869 Celui qui peut créer dédaigne de détruire. Premières Méditations poétiques, la Prière Pierre Reverdy Narbonne 1889-Solesmes 1960 Créer, c'est penser plus fortement. Le Livre de mon bord Mercure de France Auguste, comte de Villiers de L'Isle-Adam Saint-Brieuc 1838-Paris 1889 Comprendre, c'est le reflet de créer. Axel, III, 1, Maître Janus Octavio Paz Mexico 1914-Mexico 1998 Nommer, c'est créer, et imaginer, c'est naître. Nombrar es crear, e imaginar, nacer. Libertad bajo palabra, II, ¿ Aguila o Sol ?créer (difficultés) verbe transitif (latin creare) Conjugaison Attention à la succession de é et de e dans certaines des formes de la conjugaison de ce verbe difficile : je créerai ; la pièce a été créée l'année dernière ; l'auteur espérait qu'on la créerait plus tôt. ● créer (synonymes) verbe transitif (latin creare) Faire que quelque chose, un être existe, spécialement en parlant de...
Synonymes :
Contraires :
- anéantir
- démolir
- détruire
Réaliser ou concevoir quelque chose
Synonymes :
- découvrir
- écrire
- élucubrer
Contraires :
Fonder, établir quelque chose, être à l'origine de son existence
Synonymes :
- bâtir
- édifier
- ériger
- établir
Contraires :
Être la cause de quelque chose de pénible, le provoquer, le...
Synonymes :
- entraîner
Réaliser des œuvres originales qui portent la marque de ses...
Synonymes :
- réaliser

créer
v. tr.
d1./d Tirer du néant, donner l'être à. Dieu créa l'Univers en six jours.
d2./d Imaginer, inventer. Créer une oeuvre.
d3./d Fonder, instituer, organiser. Créer un prix littéraire.
d4./d SPECT Jouer pour la première fois (une pièce, un rôle, un morceau de musique). La Champmeslé créa plusieurs pièces de Racine.
d5./d Produire, engendrer, causer. Il va nous créer des ennuis.

⇒CRÉER, verbe trans.
I.— [L'idée principale est celle d'une action volontaire] Donner l'existence à.
A.— [Le suj. désigne une puissance transcendante : Dieu ou un dieu] Donner l'existence à quelqu'un ou à quelque chose en les tirant du néant. Créer le monde, les êtres. Créer la lumière (cf. CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 101). Créer l'homme innocent (cf. THIERRY, Récits mérov. t. 2, 1840, p. 320). Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre (LACORD., Conf. N.-D., 1848, p. 68) :
1. Le sixième jour de la création, Dieu se dit : « Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance (...). Et Dieu créa l'homme à son image; il le créa à l'image de Dieu » (Gen., 1, 26-27).
GILSON, L'Esprit de la philos. médiév., t. 2, 1932, p. 2.
Rem. Poétiquement, le suj. désigne un homme doté, par figure, du pouvoir attribué à Dieu. Milton, comme se parlant à lui-même. Oui, je veux à mon tour créer par ma parole (...) Un monde entre l'enfer, et la terre, et les cieux (HUGO, Cromw., 1827, p. 188).
Emploi abs. Qu'entend-on d'abord par le mot créer? La religion chrétienne le définit ainsi : Créer, c'est faire quelque chose de rien (J. SIMON, Relig. natur., 1856, p. 85).
B.— [Le suj. désigne un être hum.]
1. [Le compl. d'obj. désigne un être hum.] Donner l'existence à un être ou à un type d'être ayant une qualité ou un statut spécifique.
a) Donner l'existence, mettre au monde. Créer un être. Créer l'enfant (DUHAMEL, Cécile, 1938, p. 249) :
2. Comme la femme d'Édouard était enceinte et qu'il disait qu'une fille ou un garçon lui était égal, sa belle-mère, tenant furieusement à un garçon, laissa échapper ce mot des entrailles de la femme : « Vous ne savez pas ce que c'est que le bonheur de créer un homme! » ...
GONCOURT, Journal, 1863, p. 1343.
b) Modifier le type d'existence de quelqu'un; exercer sur quelqu'un une action qui a pour but de lui donner une personnalité qu'il n'avait pas auparavant. Madame des Ursins, parmi les princesses d'Europe, en choisit exprès une des moindres, qu'elle pût créer comme de ses mains et former à sa dévotion (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 5, 1851-62, p. 435). Sa meilleure trouvaille [de Meilhac], c'est l'actrice Réjane, qu'il a créée, fait débuter et paternellement guidée vers le talent et le succès (L. DAUDET, Dev. douleur, 1931, p. 120).
Emploi pronom. réfl. On ne possède que si l'on se crée, et si l'on se crée, on s'échappe (SARTRE, Baudelaire, 1947, p. 78);
3. ... j'aime l'image du grand homme telle que vous l'avez évoquée. Oui, se créer soi-même; se connaître comme tranchée de départ...
MAUROIS, Dialogues sur le commandement, 1924, p. 122.
c) P. ext. Donner l'existence à un type d'individu en le dotant de caractéristiques distinctives. Créer de bons coureurs, des hommes utiles, le juif. Jésus créé par ses disciples (cf. RENAN, Hist. orig. Christ., Vie Jésus, 1863, p. 466). Contribuer à créer un gredin (cf. HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 96) :
4. À Timmermans, 19 décembre 1932.
Toute nouvelle « école » tend à créer un public; mais ce public créé, il engendre à son tour des œuvres qui lui conviennent.
VALÉRY, Lettres à quelques-uns, 1945, p. 205.
En partic.
♦ Désigner le représentant d'une charge, d'une fonction, etc. Légions barbares qui créèrent des Empereurs (CONSTANT, Esprit conquête, 1813, p. 200). Un cardinal crée le souverain [c.-à-d. le souverain Pontife] deux ou trois fois en sa vie, et, du reste, se moque de toutes les lois (STENDHAL, Rome, Naples et Flor., t. 1, 1817, p. 247).
♦ [Avec un attribut du compl. d'obj. désignant un titre ou une fonction] Élever quelqu'un à une dignité, l'installer dans une fonction, le doter d'un titre ou d'un poste. Créer qqn officier des hussards. De braves écuyers tomboient aux genoux du roi ou du général qui les créoit chevaliers (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 488).
2. [Le compl. d'obj. désigne une chose]
a) Dans le domaine des choses de l'esprit. Concevoir, imaginer quelque chose de nouveau, donner une forme originale à quelque chose.
) Imaginer, prêter un semblant d'existence à (quelque chose d'irréel). Créer des chimères, créer des fantasmes. Ce que créent seulement les songes (cf. COLETTE, Chambre d'hôtel, 1940, p. 159) :
5. Même lorsque nous faisons ce que nous appelons imaginer, nous ne créons rien d'absolument neuf, nous ne faisons que nous rappeler ce que nous avons déjà éprouvé, et en former de nouveaux composés.
DESTUTT DE TRACY, Éléments d'idéologie, Idéologie, 1801, p. 305.
Emploi pronom. réfl. Se créer des fantômes pour peupler sa solitude (STAËL, Lettres jeun., 1790, p. 413).
) Concevoir intellectuellement (une ou des abstractions originales). Créer une notion, une doctrine; créer un système, des adjectifs. La puissance de créer des idées (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 286) :
6. ... notre imagination est une obscure réplique de la grande force créatrice qui a formé le monde. Si son activité est capable de nous dispenser un bonheur particulièrement vif, c'est que « les images que crée l'esprit sont esprit, sont vie ».
BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 158.
P. ext. Créer une science. Concevoir les principes et les moyens d'application qui permettent à une science d'aboutir à des résultats. Créer la Chimie, la Paléontologie. Créer une géométrie non euclidienne (POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 244).
) Domaine des B.-A. Traduire plastiquement sous une forme neuve et originale, un projet conçu à la fois par l'intelligence et la sensibilité. Créer des formes, des types; créer un personnage, des atmosphères, une danse. Les musiciens créent la mélodie (MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p. 48). David et son école créaient un art digne d'un peuple libre (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 125). Créer le style artiste (cf. VALÉRY, Variété V, 1944, p. 200) :
7. ... Jules et Edmond de Goncourt ont dû forger un incisif et puissant outil, créer une palette neuve des tons, un vocabulaire original, une nouvelle langue; ...
HUYSMANS, L'Art mod., 1883, p. 136.
En partic. (au théâtre, au concert). Créer une pièce, créer une œuvre, créer un rôle, créer le personnage de. Représenter pour la première fois une œuvre, interpréter pour la première fois un rôle important. Créer un opéra, créer Manon. Créer le rôle du général Perrin (GONCOURT, Journal, 1889, p. 926). Cette triomphale année 1640 où l'on crée trois pièces de lui [Corneille] (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 200). Créer des personnages (GREEN, Journal, 1944, p. 97). Le jeudi 14 janvier 1932 Mme Marguerite Long créait salle Pleyel (...) le Concerto en sol (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 8, col. 4).
) Emploi abs. Concevoir quelque chose de neuf, le traduire sous une forme originale. Le besoin, le don, le pouvoir de créer; le génie crée. Il [Claude] était ravagé par un désir furieux de pouvoir encore, de créer quand même (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 57) :
8. « Il faut créer. Si tu en possèdes le pouvoir ne te préoccupe point d'organiser. Il naîtra cent mille serviteurs qui serviront ta création sur laquelle ils prendront comme vers sur la viande. ... »
SAINT-EXUPÉRY, Citadelle, 1944, p. 679.
b) [Dans l'ordre pratique] Susciter l'existence de quelque chose et en réaliser la production par des moyens appropriés.
) [Sans intervention d'une techn. sc., artis. ou industr.]
Aménager, procurer quelque chose de neuf à l'aide de mesures concertées et appropriées. Créer de l'abondance, des emplois, des places, des loisirs, des chances de succès; créer des conditions favorables, un terrain d'entente; se créer des plaisirs, une position. Créer des dispositions nouvelles (LENOIR, Archit. monast., 1852, p. 71) :
9. Quel était donc l'état d'esprit qui pouvait motiver de pareilles mesures (...) : sous peine de mourir pléthorique, l'Allemagne avait un besoin absolu non seulement de conserver, mais encore de créer des débouchés à son industrie et à son commerce.
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 88.
En partic. Créer une rente. Avancer le capital dont les revenus sont destinés au bénéficiaire de la rente. Cf. SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 313.
Être volontairement à l'origine de quelque chose, la provoquer intentionnellement. Créer de l'animosité, des difficultés; créer l'illusion de/que; créer des occasions de péché. Créer des ennuis (cf. ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 542). Créer une atmosphère (BARRÈS, Cahiers, t. 1, 1896-98, p. 211). Qu'est-ce que signifie « apprivoiser »? — C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie « créer des liens... » (SAINT-EXUP., Prince, 1943, p. 470) :
10. C'étaient, de partout, et de plus en plus invincibles, mille empêchements qui se levaient, jalousies, incompatibilités, défections créées dans l'ombre par des mains expertes, grâce à l'emploi de toutes les pressions imaginables, les menaces, les promesses, les passions exaspérées et heurtées.
ZOLA, Paris, t. 2, 1898, p. 89.
En partic. Fonder et doter d'un statut (officiel) une institution nouvelle. Créer une académie, une association; créer un bureau de, une crèche; créer des maisons de la culture; créer par décret; créer en application de la loi. Créer une administration (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 155). Créer ici une caisse de prévoyance (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1255). Les nouvelles routes que créait Tandernot (CÉLINE, Voyage 1932, p. 168) :
11. Il faut des écoles, beaucoup d'écoles. Moi, vous voyez, je ne sais pas lire. C'est mon gars qui me disait les nouvelles, mais il a été tué dans un éboulement. Alors je crois qu'il faudrait en créer des écoles, pour tout le monde.
CAMUS, Révolte dans les Asturies, 1936, II, 2, p. 414.
) [Avec intervention d'une techn. sc., artis. ou industr.] Avoir l'idée d'un objet, d'un produit quelconque, en réaliser la confection. Créer officiellement, manuellement; créer des produits; créer des monstres en laboratoire; créer une espèce nouvelle. Créer de nouvelles races (COURNOT, Fondem. connaiss., 1851, p. 276). Créer des corps nouveaux en chimie (cf. C. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 86) :
12. Dans l'expression « créer une chose » — comme l'homme crée une machine — le mot « créer » doit être pris dans un sens positif, que le mécanisme fait comprendre. Il ne s'agit pas d'une sorte de création théologique, absolue, dans laquelle la volonté est principe et non simple phase.
RUYER, Esquisse d'une philos. de la struct., 1930, p. 196.
En partic.
AGRIC., HORTIC. Créer un milieu propice à. Créer des jardins (cf. BALZAC, A. Savarus, 1842, p. 46). Créer un nouveau type de rose (J. BOUSQUET, Trad. du silence, 1935-36, p. 22). Créer des cultures (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 319).
ART. Créer l'art 1900. Maurice Dufrène créa de somptueux intérieurs féminins (ABC Décor, Oct. 1976, n° 44, p. 20).
COUT. Créer une collection. Créer des modèles que copieront les snobs (cf. BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 343). Ceux qui créent la mode (Elle, 28 oct. 1976, p. 62).
CUIS. Créer une recette, un plat, une spécialité.
) Emploi abs. Produire, réaliser quelque chose de nouveau :
13. L'homme et la nature créèrent, tandis qu'il y eut un vide dans le plan des choses; ils oublièrent de créer, sitôt qu'aucun besoin ne les y força.
RENAN, L'Avenir de la sc., 1890, p. 171.
II.— [Sans idée d'une action volontaire] Produire, provoquer, être la source non intentionnelle, mécanique et parfois aveugle, de quelque chose.
A.— [Le suj. désigne soit une puissance conçue comme aveugle (contrairement à Dieu), soit une pers.]
1. [Le suj. désigne la Nature] Engendrer, mettre au monde. Monstres créés par la nature. La nature a créé les facultés de l'intelligence (cf. LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 370). Ardeur du Disque! Ton rayon suscite le germe des femmes, crée la semence des hommes (ARNOUX, Gentilsh. ceinture, 1928, p. 47) :
14. Si l'on considère attentivement la marche qu'a suivie la nature, on verra partout que, pour créer ou faire exister ses productions, elle n'a rien fait subitement ou d'un seul jet; mais qu'elle a tout fait progressivement, c'est-à-dire, par des compositions et des développements graduels et insensibles...
LAMARCK, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 213.
2. [Le suj. désigne un individu] Provoquer quelque chose, être, sans intention préalable, à l'origine de. Créer des ennuis à sa famille; créer de l'irritation; la crainte de créer des inconvénients; finir par créer une sorte de malaise. Dieu n'est pas nécessaire pour créer la culpabilité, ni punir. Nos semblables y suffisent, aidés par nous-mêmes (CAMUS, Chute, 1956) :
15. Je sais, monsieur, que toutes les fois que j'ai l'honneur de vous écrire, ce sont de nouvelles importunités que je vous adresse, ou de nouveaux embarras que je vous crée; mais je vous assure du fond de mon cœur que c'est contre mon gré, et que je m'estimerais heureux de pouvoir vous en débarrasser au prix de mes propres peines.
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, 1823, p. 629.
Emploi pronom. réfl. Se créer des ennuis, de l'ouvrage. Un écrivain ne se crée un public sérieux que parmi les gens de son âge ou mieux encore, parmi ceux qui le suivent (BARRÈS, Homme libre, 1889, p. VI).
B.— [Le suj. désigne un obj., un événement]
1. [Le suj. désigne la cause naturelle ou la cause accidentelle d'un effet] Susciter, produire, engendrer. Paysages qui créent des sensations; toile qui crée un scandale; décision qui crée un trouble profond. Créer une antipathie (HUGO, Rhin, 1842, p. 458). L'effet de l'opium, une fois créé, reste égal à lui-même pendant huit ou dix heures (BAUDELAIRE, Paradis artif., 1860, p. 411). Il [le travail] crée une solitude bien personnelle (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 27).
Emploi abs. La fatigue des gens crée — Le vide crée. Les ténèbres créent. Le silence crée. L'incident crée (VALÉRY, Tel quel II, 1943, p. 150).
2. [Le suj. désigne un engin, une disposition ou une mesure] Tuyau qui crée le son; machine créant du travail; créer du tirage, de la fumée. La poulie grinçante qui te crée l'eau à boire (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p. 900). Les neutrons secondaires une fois libérés se perdent dans la masse de matière avoisinante, où ils vont créer de nouvelles fissions (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 24).
C.— Emploi pronom. à valeur passive. Se former, s'engendrer. Rien ne se perd, rien ne se crée. L'atmosphère qui s'était peu à peu créée autour d'eux était chargée de pensées grivoises (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Boule de Suif, 1880, p. 148). Entre le fauteuil crapaud et l'austère bibliothèque, une entente s'était créée de bonne grâce (COLETTE, pays connu, 1949, p. 38).
Rem. La docum. atteste a) Créable, adj. Qui peut être créé. Les créatures elles-mêmes en tant que créables par Dieu et existant en lui par leurs concepts à titre de possibles (GILSON, Esprit philos. médiév., t. 1, 1931, p. 165), [1re attest. 1845 (BESCH.); de créer, suff. -able]. b) Créeur, subst. masc. Celui qui crée. Ces créeurs d'art nouveau (JAMMES, Corresp. [avec Gide], 1893-1938), [1re attest. 1893-1938 id.; de créer, suff. -eur2].
Prononc. et Orth. :[], (je) crée []. L'e muet du fut. et du cond., créerai(s) [], [], ne se prononçant pas, le verbe ne présente jamais de [] muet et de ce fait ne convertit pas le [e] fermé (é) du rad. en [] ouvert (è). Le part. fém. contient 3 e successifs : créée. Le verbe est attesté ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1119 relig. crier « tirer du néant (en parlant de Dieu) » (PH. DE THAON, Comput, 2003 ds T.-L.); 1155 creer (WACE, Brut, 2739 ds KELLER, p. 35 b); b) 1130-40 « produire ce qui n'existait pas (en parlant de l'homme) » ici « donner la vie » (WACE, Conception, éd. W. Ashford, 491); 2. ca 1350 « instituer, nommer (quelqu'un) à (une fonction) » (GILLES LI MUISIS, Poésies, I, 125 ds T.-L.); 3. 1611 « fonder, établir » (COTGR.); 1690 (FUR. : Creer se dit aussi des hommes à l'égard des choses dont ils sont les inventeurs). Empr. au lat. class. creare. Fréq. abs. littér. Créer : 5 229. Créé : 3 143. Fréq. rel. littér. Créer : XIXe s. : a) 6 388, b) 4 532; XXe s. : a) 7 697, b) 9 729. Créé : XIXe s. : a) 4 564, b) 3 048; XXe s. : a) 4 269, b) 5 271.

créer [kʀee] v. tr. [CONJUG. régulière.]
ÉTYM. Mil. XIIe; crier, 1119; lat. creare.
Faire exister. Création.
1 Relig. Donner l'être, l'existence, la vie à…; tirer du néant. Faire, former. || Créer un être, ex nihilo. || Dieu créa le ciel et la terre. || Dieu créa l'homme à son image.
1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre (…)
(…) Dieu créa donc l'homme à son image; il le créa à l'image de Dieu, et il les créa mâle et femelle.
Bible (Sacy), Genèse, I, (1 et 27).
2 J'ai créé l'homme saint, innocent, parfait, je l'ai rempli de lumière et d'intelligence; je lui ai communiqué ma gloire et mes merveilles (la Sagesse de Dieu).
Pascal, Pensées, VII, 430.
3 Dieu n'a créé que l'être impondérable.
Il le fit radieux, beau, candide, adorable,
Mais imparfait; sans quoi, sur la même hauteur,
La créature étant égale au créateur (…)
Hugo, les Contemplations, VI, 26 (→ Créature, cit. 8).
Absolument :
3.1 (…) le bien est voulu, il est le résultat d'un acte, le mal est permanent. Le dieu caché quand il crée obéit à la nécessité cruelle de la création qui lui est imposée à lui-même (…)
A. Artaud, le Théâtre et son double, Idées/Gallimard, p. 155.
2 (V. 1130). Faire, réaliser (ce qui n'existait pas encore). Composer, concevoir, découvrir, élaborer, enfanter, engendrer, imaginer, inventer, naître (faire naître), produire, réaliser. || Créer des mots. || Créer une science. || Créer un genre littéraire. || Le romancier crée des personnages. || Créer une œuvre. || Créer des formes. || Créer une mélodie, une symphonie. Composer. || Créer péniblement une œuvre. Accoucher (fig. et fam.). || Créer une idée, un rêve. || Créer un système. Élaborer. || Créer qqch. de toutes pièces. || Créer la mode et la lancer.
4 (…) il crée les modes sur les équipages et sur les habits (…)
La Bruyère, les Caractères, X, 8.
5 (…) on ne triomphe du temps qu'en créant des choses immortelles; par des travaux sans avenir, par des distractions frivoles, on ne le tue pas : on le dépense.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 302.
Rare. Faire naître, donner naissance à (un être vivant). Procréer.
Absolt. || L'artiste, le poète créent. || La joie de créer. || Le génie, l'inspiration crée.
6 (…) il n'y a ici-bas de bonheur qu'un seul, créer et créer toujours (…)
Michelet, la Femme, p. 147.
7 Votre Lucien est un homme de poésie et non un poète, il rêve et ne pense pas, il s'agite et ne crée pas.
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. V, p. 906.
8 Découvrir ou créer, n'est-ce pas même chose ? Inventer, c'est trouver, en bon français. On trouve ce qu'on invente, on découvre ce qu'on crée, ce qu'on rêve, ce qu'on pêche dans le vivier du songe.
R. Rolland, l'Âme enchantée, L'été, t. II, p. 50.
9 Les artistes ont une grande estime pour leurs songes parce qu'ils leur permettent de créer.
Edmond Jaloux, le Dernier Jour de la création, XIX, p. 243.
10 La fatigue des sens crée. — Le vide crée. Les ténèbres créent. Le silence crée. L'incident crée. Tout crée, excepté celui qui signe et endosse l'œuvre.
Valéry, Autres rhumbs, p. 133.
11 Créer, en définitive, est la seule joie digne de l'homme et cette joie coûte beaucoup de peine.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, VIII, p. 88.
12 Créer, aussi, c'est donner une forme à son destin.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 158.
12.1 Créer n'est pas un jeu quelque peu frivole. Le créateur s'est engagé dans une aventure effrayante qui est d'assumer soi-même jusqu'au bout les périls risqués par ses créatures. On ne peut supposer une création n'ayant l'amour à l'origine. Comment mettre en face de soi aussi fort que soi, ce qu'on devra mépriser ou haïr. Mais alors le créateur se chargera du poids du péché de ses personnages. Jésus devint homme. Il expie. Après, comme Dieu, les avoir créés, il délivre de leurs péchés les hommes : on le flagelle, on lui crache au visage, on le moque, on le cloue.
Jean Genet, Journal du voleur, p. 220.
Sc. nat. || Créer un genre, une espèce, en établir les caractères génériques, spécifiques.
(1811, in D. D. L.). || Créer un rôle, un personnage, en être le premier interprète. || Créer un spectacle, l'organiser, le mettre en scène.
3 (Sujet n. de choses). Être la cause de. Causer, engendrer, occasionner, produire, provoquer, susciter. || La fonction crée l'organe. || L'état de choses que les événements ont créé. || Ce contre-temps nous créera des obstacles. || Créer des embarras, des ennuis à qqn. || Créer un malaise. || Créer une diversion. Cause, source (être la…). || Créer des obligations à qqn. || Créer des besoins. || La publicité crée des besoins nouveaux.
13 (…) il faut du temps à l'âme pour s'accoutumer à la douleur. Elle a un tel besoin de la joie que, quand elle ne la possède pas, il faut qu'elle la crée. Quand le présent est trop cruel, elle vit sur le passé.
R. Rolland, Vie de Beethoven, p. 16.
14 (…) un homme porte au fond de l'âme un sens de la souffrance, qui finit par créer les occasions de souffrir.
André Suarès, Trois hommes, « Ibsen », II, p. 87.
15 J'en ai vu d'autres, tentés par le zèle de charité, qui eussent créé les malades en ce monde pour leur donner des soins, les coupables pour les sauver, et les lépreux pour les entretenir.
André Suarès, Trois hommes, Pascal, III, p. 50.
16 Le capitalisme est par essence individuel, déréglé et inventif. Il ne se conforme pas aux besoins : il les a presque tous créés.
J. Chardonne, l'Amour du prochain, VIII, p. 206.
4 (1611). Constituer, fonder qqch. (le compl. désigne une réalité humaine, sociale). Aménager, commencer, établir, former, instituer, organiser. || Créer une institution, un établissement. || Créer et animer une société. || Créer une ville. Bâtir, construire, édifier, élever, ériger. || Créer un ordre religieux, créer une institution. || Créer un régiment, une armée, un ordre honorifique. || Créer une entreprise, un ministère, une agence. || Créer des lois nouvelles. || Créer de nouvelles taxes, de nouveaux impôts. || Créer une charge, un emploi, un poste.Créer, constituer une rente. || Créer des actions, des obligations. || Créer un chèque, un effet de commerce.
17 On créa une seconde compagnie, une troisième, plusieurs successivement, et le gouvernement, qui se faisait une habitude d'en créer, croyait toujours qu'il lui était avantageux d'en créer encore.
Condillac, le Commerce et le Gouvernement…, II, XVII.
18 Ce corps d'élite, qui fut créé et commandé par le général Millan Astray, reçoit, comme la Légion étrangère française dont il s'inspire (…)
P. Mac Orlan, la Bandera, V, p. 54.
Fig. || Créer son propre destin, l'élaborer, le diriger. Faire.
19 Je m'imaginais avoir créé ma destinée et mérité mes réussites.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 249.
5 (V. 1350). Admin. Nommer (qqn) à un nouvel emploi. Désigner. || Créer un fonctionnaire, un dignitaire, un magistrat.
6 Comm. Fabriquer ou mettre en vente (un produit nouveau). || Créer un nouveau produit. || Créer un modèle de haute couture. || Créer une collection. || La maison X… a créé et lancé ce produit.
——————
se créer v. pron. (sens passif).
Être créé; s'élaborer. Former (se). || Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.
20 Et maintenant nous sommes presque de vieux mariés; entre nous, les habitudes se créent tout doucement.
Loti, Mme Chrysanthème, V, p. 55.
21 Il a créé la terre. Mais la beauté de la terre se crée elle-même, à chaque minute.
Giraudoux, Amphitryon 38, II, 2.
22 Il se dit : « Ne péchons ni par précipitation, ni par excès de ménagements non plus. La situation doit se créer peu à peu. »
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XII, p. 133.
Se créer (qqch.), susciter pour soi-même. Faire (se), former, imaginer. || Se créer des habitudes, des besoins, Se créer des illusions.
23 J'avais une tendre mère, une amie chérie; mais il me fallait une maîtresse. Je me la figurais à sa place; je me la créais de mille façons pour me donner le change à moi-même.
Rousseau, les Confessions, V.
24 Malheureusement, quand les journées sont si longues, et qu'on est désoccupé, on rêve, on fait des châteaux en Espagne, on se crée sa chimère (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, III, CXVIII.
Se créer des amis, une clientèle. Faire (se). || Ce chanteur a dû se créer un public.
——————
créé, ée p. p. adj.
|| Le monde créé.N. m. Celui qui est créé. || Le créé : l'ensemble des choses créées (contr. : incréé).
CONTR. Abolir, abroger, anéantir, annihiler, détruire. — (Du p. p.) Incréé.
DÉR. (Du lat.) V. Créateur, création, créature.
COMP. Procréer, recréer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • créer — CRÉER. v. actif. Tirer du néant, donner l être, faire une chose de rien. Dieu a créé le Ciel et la Terre. Quand Dieu créa le monde. Dieu a créé toutes choses de rien. f♛/b] Il se dit aussi Des choses dont les hommes sont les inventeurs. Il a créé …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • créer — CRÉER. v. a. Tirer du neant, donner l estre, faire une chose de rien. Dieu a creé le ciel & la terre. quand Dieu crea le monde. Dieu a creé toutes choses de rien. On dit fig. Créer des Charges, des Offices, & autres choses semblables, pour dire,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • créer — Créer, et donner estre à quelque chose, et mettre premierement en nature, Creare. Créer {{o=Crées}} derechef, Recreare. Créer un consul, Consulem facere. Créer derechef, continuer un magistrat, Tribunos et alios magistratus reficere. Ceux qui… …   Thresor de la langue françoyse

  • creer — (Del lat. credĕre). 1. tr. Tener por cierto algo que el entendimiento no alcanza o que no está comprobado o demostrado. 2. Dar firme asenso a las verdades reveladas por Dios. 3. Pensar, juzgar, sospechar algo o estar persuadido de ello. 4. Tener… …   Diccionario de la lengua española

  • creer — verbo transitivo 1. Considerar (una persona) cierta [una cosa]: Él ha creído siempre que la encontraría. ¿Tu hijo ya no cree en los reyes magos? 2. Considerar (una persona) que …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • creer — Se conjuga como: leer Infinitivo: Gerundio: Participio: creer creyendo creído     Indicativo   presente imperfecto pretérito futuro condicional yo tú él, ella, Ud. nosotros vosotros ellos, ellas, Uds. creo crees cree creemos creéis creen creía… …   Wordreference Spanish Conjugations Dictionary

  • creer — creer, no te lo crees ni tú expr. negación absoluta. ❙ «Eso no te lo crees ni tú.» DTE …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • creer — creer(se) 1. Se conjuga como leer (→ apéndice 1, n.º 39). Hoy no es propio de la lengua culta intercalar una y entre las dos vocales iguales cuando el acento recae en la primera de ellas: ⊕ creye, ⊕ creyen, ⊕ creyemos, etc. 2. Cuando significa… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • creer — var. of crayer …   Useful english dictionary

  • creer — (Del lat. credere.) ► verbo transitivo/ pronominal 1 Considerar o aceptar una cosa como cierta sin tener pruebas irrefutables de ella: ■ se cree todo lo que le dicen. SE CONJUGA COMO leer SINÓNIMO tragar 2 Pensar o suponer que una persona o una… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.